Renforcer notre collaboration avec les rédactions françaises pour lutter contre la désinformation : le Google News Lab lance 6 “Fellowships”

Le programme Google News Lab Fellowship arrive en France !
Au printemps 2018, ce dispositif de bourses permettra à 6 étudiants passionnés par le journalisme d’être accueillis pendant 12 semaines au sein d’une des 6 grandes rédactions françaises partenaires : l’Agence France-Presse (AFP), Les Echos, LCI, Les Observateurs – France 24, Ouest-France et La Montagne.

L’objectif est double :

  • permettre aux étudiants de perfectionner leurs acquis en faisant des enquêtes, en publiant des articles ou encore en contribuant à l’analyse de données “open source”, sous l’angle du fact-checking. 
  • pour les rédactions, bénéficier de l’expertise et de l’enthousiasme de jeunes spécialistes du numérique.

Créée il y a cinq ans aux Etats-Unis, cette initiative destinée à soutenir l’émergence d’une nouvelle génération de journalistes férus de technologie, a été déployée depuis lors dans 11 pays, notamment la Grande-Bretagne, l’Allemagne, les pays scandinaves et la Corée du Sud. Plus de 50 jeunes professionnels et médias en ont déjà bénéficié.

En France, le News Lab Fellowship s’inscrit dans le prolongement du projet CrossCheck conduit conjointement par First Draft et le Google News Lab en partenariat avec 37 médias. CrossCheck est une initiative de journalisme collaboratif imaginée pour lutter contre la désinformation en ligne durant les dix semaines qui ont précédé l’élection présidentielle française de 2017.

Comment candidater?
A partir du 21 décembre, les étudiants admis dans un établissement d’enseignement supérieur ou un programme de formation labellisé “Grande école du numérique”, peuvent candidater au dispositif en soumettant un dossier sur le site du Google News Lab.

A la clôture des candidatures le 31 janvier 2018, les six rédactions partenaires procéderont au choix des candidat(e)s retenu(e)s en fonction de critères qu’elles ont définis (voir leurs encadrés respectifs sur le site). Les candidats seront informé(e)s de leur sélection fin février.

Courant mars, les “Fellows” seront invités à une journée de formation chez Google à Paris où ils seront formés aux techniques avancées de vérification en ligne. Ils seront ensuite accueillis dans la rédaction de leur choix pour perfectionner leur maîtrise du fact-checking et combattre la désinformation en ligne.

Les “Fellows” recevront une allocation maximale de 8,250 euros qui leur sera versée directement par le média hôte (le montant exact de l’indemnité sera fixé par le média) pour la durée du Fellowship (12 semaines entre 1er avril et le 31 août 2018 selon les rédactions).

Certaines rédactions sont à la recherche de compétences spécifiques mais toutes sont en quête de profils passionnés par les nouveaux formats journalistiques et le rôle que la technologie peut jouer dans leur travail.

« L’AFP entend continuer d’associer de futurs professionnels au travail de vérification de l’information qu’elle conduit au quotidien et qui constitue une de ses priorités, comme l’a notamment montré le récent programme CrossCheck », explique Grégoire Lemarchand, adjoint à la rédaction en chef centrale, responsable des réseaux sociaux.

En rejoignant ce programme, Les Echos souhaitent « lutter contre les fausses informations économiques circulant sur internet et permettre à un jeune journaliste de travailler dans une grande rédaction parisienne », ajoute Clémence Lemaistre, rédactrice en chef de l’édition numérique.

A LCI, “nous voulons impliquer la nouvelle génération de journalistes dans notre mission de délivrer une information crédible et vérifiée. Nous comptons sur elle pour nous aider à repérer et éliminer les rumeurs et fausses informations”, indique Nicolas Moscovici, rédacteur en chef.

« Les Observateurs de France 24 sont ravis de participer au programme « Google News Lab Fellowship » et poursuivre ainsi la coopération entre les vérificateurs de faits (« fact-checkeurs ») français qui a commencé avec le projet CrossCheck lors de la Présidentielle 2017”, ajoute Derek Thomson, rédacteur en chef : “nous nous réjouissons de pouvoir former un jeune journaliste à notre spécialité : la vérification de photos et vidéos amateurs sur les réseaux sociaux, en particulier à l’international”.

Ouest- France, un autre partenaire de CrossCheck, met en avant son souci « des faits vérifiés, précis et utiles à la compréhension, rapportés avec l’obsession permanente de toutes les conséquences possibles de leur publication », indique Edouard Reis Carona, rédacteur en chef délégué en charge des contenus numériques et l’innovation

Même expérience à La Montagne, quotidien du groupe Centre-France: “notre participation à CrossCheck nous a permis d’accélérer sur le rôle des journalistes en tant que “vérificateurs de faits”. Nous souhaitons continuer à développer de nouveaux formats éditoriaux qui intègrent plus fortement ce rôle, et le fellowship proposé par Google assure une ressource complémentaire à nos équipes.”, explique Cédric Motte, Journaliste développeur éditorial.

Pour retrouver toutes les informations sur la Google News Lab Fellowship, mieux comprendre les critères de sélection et déposer un dossier de candidature, un site dédié est à la disposition des candidats.

Bonne chance à tous !

Posté par David Dieudonné, Responsable du News Lab, Google France


Le blog officiel de Google France