Protection Élections : la technologie au service de l’intégrité des informations électorales

Des élections libres et transparentes dépendent de l’accès des électeurs aux informations dont ils ont besoin pour prendre leur décision. Mais les sources d’où proviennent ces informations sont de plus en plus vulnérables aux cyberattaques.

Lors des dernières élections néerlandaises, quelques heures avant l’ouverture du scrutin, l’un des sites d’aide au vote du pays a été hacké. Le site a été la cible d’une attaque par déni de service distribué (DDoS), une attaque informatique courante qui consiste à saturer un système de requêtes pour le rendre indisponible. Malheureusement, ce type d’attaque devient de plus en plus simple, de moins en moins coûteux et de mieux en mieux organisé. Des attaques informatiques peuvent mettre hors service des sites d’actualités pour 5 € seulement. Près de 125 000 attaques DDoS surviennent chaque semaine et des dizaines de millions de tentatives d’hameçonnage sont signalées tous les deux ou trois mois, comme le montre des exemples récents au Mexique, aux Pays-Bas, en Équateur, en Malaisie, en Birmanie et au Monténégro.

A quelques jours des élections françaises, l’accès à l’information revêt un caractère primordial. Sa protection essentielle. C’est pour cette raison que Jigsaw et Google lancent aujourd’hui Protection Elections, une suite d’outils gratuits dont le but est de lutter contre les cyberattaques les plus communes au cours des prochains mois. Ces outils sont destinés à protéger les agences de presse, les groupes de défense des droits de l’Homme, les équipes de campagne, et les organismes d’observation des élections (autant d’organismes dont le rôle est particulièrement crucial avant et pendant les élections) des menaces informatiques courantes comme les attaques DDoS, l’hameçonnage et les tentatives de piratage de comptes personnels.

L’un de ces outils s’appelle Project Shield. Il offre une protection gratuite contre les attaques DDoS aux sites d’informations, aux groupes de défense des droits de l’Homme et aux organismes d’observation des élections. (D’ailleurs, le site d’aide au vote néerlandais mentionné plus haut utilise désormais Project Shield et a ainsi pu lutter contre de nombreuses attaques DDoS.) Il est essentiel de proposer une protection gratuite à ces organismes, car ce sont eux qui fournissent aux électeurs les informations dont ils ont besoin pour une prise de décision éclairée.

Cette nouvelle suite d’outils offre également une protection numérique aux utilisateurs du Web. Par exemple, l’extension Chrome Alerte mot de passe permet de lutter contre les attaques par hameçonnage : l’outil vous avertit lorsque des tentatives de vol de votre mot de passe Google sont détectées. Autre exemple, la validation en deux étapes offre une protection supplémentaire pour renforcer la sécurité de votre compte.

Que vous soyez un journaliste, membre d’une équipe de campagne ou un particulier soucieux de sa sécurité en ligne, vous pouvez retrouver cette suite d’outils et de bonnes pratiques sur https://protectyourelection.withgoogle.com/intl/fr/

Publié par Anne-Gabrielle Dauba-Pantanacce, Directrice de la Communication, Google France & Jamie Albers, Product Marketing Manager, Jigsaw

Le blog officiel de Google France