L’emploi à l’heure du numérique : Google.org s’engage aux côtés de Chance, INCO Academy et OpenClassrooms.org

Hier à Paris, le célèbre mathématicien Cédric Villani remettait au Président de la République, Emmanuel Macron, son rapport sur l’intelligence artificielle. Celui-ci soulignait notamment à quel point ces technologies transforment et vont transformer nos économies et plus largement nos sociétés.

En tant qu’entreprise qui contribue au développement de ces technologies, nous sommes tout à fait conscients de cet enjeu. Nous souhaitons participer au débat de façon constructive de telle sorte à préparer nos sociétés à ces changements, à diffuser les compétences qui permettront au plus grand nombre de s’adapter et à mettre les technologies au service de l’emploi.
Dans cet esprit, notre directeur général Sundar Pichai a récemment annoncé un certain nombre d’engagements, au premier rang desquels une enveloppe d’un milliard de dollars pour Google.org sur les cinq prochaines années afin de financer des projets dans les domaines de l’éducation, de l’inclusion et du développement économique.
Ces projets doivent notamment préparer nos sociétés et économies au futur de l’emploi. Je suis très fier de partager sur ce blog de Google France, avec vous, que trois associations françaises figurent parmi la première vague de projets financés par Google.org.
Google.org va ainsi soutenir pour un montant total de près de 2 millions d’euros Chance, INCO Academy et OpenClassrooms via son association à but non lucratif. Ce don financier va leur permettre d’améliorer leurs outils et l’expérience utilisateur associée, et de préparer leur déploiement dans d’autres pays. Ils pourront également s’appuyer sur l’expertise des employés de Google en termes d’ingénierie, de stratégie internationale ou encore de marketing, en fonction de leurs besoins. 
Je trouve remarquable la complémentarité entre ces trois projets :
  • OpenClassrooms.org se penche sur la formation des travailleurs indépendants en leur proposant d’acquérir des compétences numériques utiles pour leur quotidien ou leur permettant d’envisager une évolution de carrière;
  • INCO Academy prépare les jeunes sans diplôme aux métiers de demain, des métiers qui émergent seulement, pour lesquels il y a encore très peu de formations mais déjà des perspectives de recrutement importantes;
  • Chance met la technologie au service de l’humain pour mettre en relation efficacement les chercheurs d’emploi et les entreprises qui recrutent. Chance a créé un robot qui s’appuie sur la robotisation et l’intelligence artificielle qui identifie les talents invisibles des candidats et les met en contact avec les entreprises qui ont des postes correspondants à leurs profils et leurs aspirations. 
Peut-être certains d’entre vous se souviennent que lors de l’édition française du Google Impact Challenge, les projets soumis par les associations françaises m’avaient tant impressionnés que toute l’équipe de Google.org avait décidé de financer non pas quatre projets, mais l’ensemble des dix finalistes.
Après le Google Impact Challenge, Google.org a financé deux autres projets français qui méritent d’être reconnus : WeTechCare (créé par Emmaüs Connect) qui a développé l’application Clic’N Job et depuis peu Les Bons Clics; Bayes Impact qui développe la plateforme Bob Emploi. 
Ces trois projets ont été dévoilés hier lors de la soirée Impact². J’ai beaucoup regretté de ne pas être à Paris à cette occasion ! Mais je souhaite de tout coeur le plus grand succès à ces trois projets portés par des entrepreneurs sociaux français brillants, afin qu’ils bénéficient au plus grand nombre.

Posté par Jacqueline Fuller, Directrice de Google.org


Le blog officiel de Google France