Google News Initiative : renforçons la presse de demain - Veille Web Seogoal France ariege foix

Google News Initiative : renforçons la presse de demain

Les utilisateurs se tournent vers Google pour obtenir des informations fiables, qui proviennent généralement de journalistes et d’organismes de presse du monde entier. Bien que la demande pour une information de qualité n’ait jamais été aussi forte, le secteur de la presse subit de fortes pressions liées à sa transition vers le numérique.
Chez Google, nous prenons ce problème très au sérieux. Après tout, notre mission, qui consiste à rendre l’information accessible et utile à tous, est intimement liée à celle des journalistes et des organismes de presse. Et si nous partageons la même mission, il en va de même de nos intérêts économiques. Des plates-formes telles que notre moteur de recherche ou YouTube dépendent d’un écosystème sain où les éditeurs peuvent créer des contenus numériques de qualité. Il est donc important pour nous que vos activités et vos revenus se développent de façon durable. L’année dernière, nous avons versé 12,6 milliards de dollars à nos partenaires et généré gratuitement dix milliards de clics par mois sur les sites des éditeurs.
C’est également pour cela qu’au fil des années, nous avons collaboré étroitement avec le secteur de la presse pour relever des défis majeurs. C’est ainsi que sont nés le projet Open Source Accelerated Mobile Pages pour améliorer les performances des pages Web mobiles, le lecteur YouTube pour les éditeurs qui permet de simplifier la distribution vidéo et de réduire les coûts, le Flexible Sampling qui aide à la découverte des actualités sur Google, Google News Lab qui offre des formations et des partenariats éditoriaux aux organismes de presse, et Digital News Initiative qui a pour but de développer l’innovation dans le secteur de la presse européenne.
Nous avons investi beaucoup de temps et d’énergie dans ces collaborations. Malheureusement, nous craignons que ces efforts ne soient pas suffisants. Il est de plus en plus difficile de distinguer le vrai du faux sur Internet. Les modèles économiques du journalisme subissent constamment des changements drastiques. Face à l’évolution rapide de la technologie, toutes les industries, y compris le secteur de la presse, doivent lutter pour suivre le rythme.
Nous devons aller plus loin. C’est pourquoi nous lançons Google News Initiative (GNI) pour permettre au journalisme de réussir à l’ère numérique. Grâce à GNI, notre collaboration de quinze ans avec le secteur de la presse va prendre une nouvelle dimension. Cette initiative rassemble l’ensemble des projets que nous menons avec le secteur des médias et de l’information (sur tous les produits, tous les partenariats et tous les programmes) pour les accompagner dans leur développement à l’ère du numérique.
GNI va capitaliser sur ces efforts pour accroître notre engagement envers un secteur de la presse rendu vulnérable par le changement radical des modes de création, de consommation et de rémunération du journalisme. L’initiative se concentre sur trois objectifs :
  • Faire émerger une information fiable et de qualité
  • Faire évoluer les modèles économiques pour générer une croissance durable
  • Renforcer les organismes de presse grâce à l’innovation technologique
Faire émerger une information fiable et de qualité

Depuis quelques années, nous collaborons avec les éditeurs pour mettre en avant les contenus exacts, de qualité, et limiter les fausses informations.
En matière de « breaking news », nous mettons tout en œuvre pour combattre les fausses informations sur nos propres plates-formes. Les acteurs malveillants ciblent généralement ces infos sur les plates-formes Google, ce qui augmente le risque que les utilisateurs soient exposés à du contenu inexact. Nous avons donc formé nos systèmes à reconnaître ces événements, et nous avons ajusté nos signaux pour repérer le contenu le plus fiable. Ces problématiques sont les mêmes sur YouTube, et nous utilisons une approche similaire pour les régler : nous mettons en avant le contenu pertinent provenant de sources d’actualités vérifiées dans une section « Actualités ».
Nous travaillons également directement avec les organismes de presse pour combattre les fausses informations. Nous avons lancé Disinfo Lab aux côtés de First Draft pour combattre les fausses informations en période d’élections et d’infos de dernière minute. Enfin, nous nous associons avec le Poynter Institute, l’université de Stanford et l’association Local Media Association pour lancer MediaWise, un projet américain éducatif dont l’objectif est d’apprendre aux jeunes utilisateurs à différencier les vraies informations des fausses sur Internet.
Disinfo Lab nous permet de poursuivre notre collaboration avec First Draft, avec notamment le projet CrossCheck pendant les élections françaises de 2017. Cette photo a été prise lors d’une formation sur la vérification pendant la campagne présidentielle

Faire évoluer les modèles d’entreprise pour générer une croissance durable

Depuis des années, nous travaillons étroitement avec les organismes de presse pour augmenter leurs revenus liés à la publicité numérique. Ces dernières années, nous avons appliqué notre technologie avancée de machine learning pour faire ressortir automatiquement les ressources clés en matière d’opportunités de revenus (les recommandations qui en ont résulté ont généré près de 300 millions de dollars de revenus supplémentaires). Par ailleurs, nous avons également soutenu la création d’une expérience publicitaire améliorée et plus rapide pour les sites mobiles grâce aux pages AMP et aux annonces natives.
Par ailleurs, les consommateurs sont prêts à payer pour du contenu numérique lié aux actualités. Il est donc possible de générer du revenu par d’autres biais que la publicité. Aujourd’hui, nous poursuivons notre démarche initiée l’année dernière pour aider les éditeurs à diversifier leurs sources de revenus. Grâce au service S’abonner avec Google, les utilisateurs pourront s’abonner facilement à leurs journaux préférés, ce qui permettra aux éditeurs de fidéliser des lecteurs via Google et Internet. L’objectif de « S’abonner avec Google » est de faciliter l’abonnement afin d’inciter davantage les lecteurs à consommer des contenus journalistiques.
En octobre, à notre Partner Leadership Summit, nous avons expliqué aux éditeurs que nous testions des méthodes pour faire augmenter leurs abonnements à l’aide des données Google, du machine learning et de l’infrastructure DoubleClick. Nous sommes actuellement à un stade précoce de test d’un signal “Propension à s’abonner”, fondé sur les modèles de machine learning dans DoubleClick. Ce signal permettra aux éditeurs de reconnaître plus facilement les abonnés potentiels, et de proposer ainsi la bonne offre au bon moment.
Bien sûr, nous comprenons que toutes les publications n’aient pas les ressources pour dédier une équipe entière à la collecte, l’analyse et la compréhension des données de leurs utilisateurs. News Consumer Insights, notre nouveau tableau de bord en surcouche de Google Analytics, aidera les organismes de presse de toutes les tailles à mieux comprendre et segmenter leur public pour élaborer une stratégie visant à augmenter les abonnements. Pour le journal St. Louis Post-Dispatch, ce projet a permis d’augmenter de 150 % le nombre de consultations de leur page d’abonnement. Par ailleurs, leur nombre d’achats d’abonnements numériques triple tous les mois.
Renforcer les organismes de presse grâce à l’innovation technologique
Nous collaborons avec les organismes de presse du monde entier pour développer et déployer des technologies capables d’augmenter l’efficacité des rédactions, de créer des expériences narratives enrichissantes, et de protéger les journalistes des cyberattaques aux quatre coins du monde.
Par exemple, nous utilisons notre API de traitement de langage naturel pour aider le journal Hearst à trier, étiqueter et catégoriser plus de 3 000 articles par jour. Nous avons également collaboré avec le South China Morning Post qui souhaitait utiliser Google Earth pour créer une expérience de réalité virtuelle immersive détaillant l’évolution de Hong Kong à travers l’histoire. Avec AMP Stories, qui est actuellement en bêta test, les éditeurs peuvent associer la rapidité des pages AMP à la narration enrichie et immersive du Web ouvert. Et ce n’est qu’un début. Nous souhaitons continuer à collaborer étroitement avec les éditeurs pour tester de nouvelles façon de toucher le public et produire des formats éditoriaux innovants.
Enfin, nous lançons également aujourd’hui Outline, un outil Open Source de Jigsaw, qui permet aux organismes de presse d’offrir aux journalistes un accès plus sécurisé à Internet. Grâce à Outline, les organismes de presse pourront plus facilement installer leur propre VPN sur un serveur privé, sans connaissances particulières requises.
Notre engagement
Au cours des trois prochaines années, nous investirons 300 millions de dollars pour atteindre ces objectifs. Nous allons également nous focaliser sur le développement de produits capables de répondre aux besoins les plus urgents du secteur de la presse. Les projets comme AMP et DNI sont nés de notre collaboration avec la presse dans le cadre de groupes de travail sur les produits. Nous comptons étendre cette méthode de travail à l’international.
Les engagements que nous prenons par le biais de Google News Initiative démontrent l’importance que nous accordons à l’information de qualité. Nous sommes conscients que notre collaboration sera la clé du succès, et nous avons hâte de travailler avec le secteur des médias pour renforcer la presse de demain.

Posté par Philipp Schindler, Chief Business Officer de Google


Le blog officiel de Google France